Ligue Europa : l’OM a subi une déroute en Allemagne

Le 0-4 encaissé sur la pelouse du troisième de Bundesliga fait très mal aux supporters phocéens. La lecture de La Provence s’accompagne donc de phrases-chocs en ce vendredi matin. « La mascarade et le calvaire », écrit le quotidien provençal pour résumer la soirée, avant de se lâcher sur les joueurs (dont les notes vont de 1 à 3) : « les sous-doués en soirée ». Deux joueurs plus particulièrement font l’unanimité contre eux, Jordan Amavi et Kostas Mitroglou, tous deux relancés par Garcia sur ce match sans enjeu pour l’OM, déjà éliminé de la compétition.

Les deux hommes récoltent donc un 1 dans La Provence, un 2 dans L’Équipe« Hier encore, le Grec n’a servi à rien. Il ne s’est pas franchement fatigué et a beaucoup marché en attendant le ballon. Un plot. Quelle erreur de casting ! », peut-on lire dans le journal régional. Et l’entraîneur olympien là-dedans ? Sa première réaction, sur RMC Sport, valait déjà le détour. « Qu’on perde à Francfort avec une équipe différente, on va dire de d’habitude, il n’y a rien d’infamant mais en plus, qu’on joue contre notre camp et qu’on ne défende pas bien sur beaucoup d’actions, c’est préjudiciable. Maintenant, c’est un match à oublier, c’est une mauvaise soirée, c’est tout. Il y en a qui ont perdu des points ce soir et ça m’aidera à faire des choix plus faciles aussi. »

Rudi Garcia n’épargne pas ses joueurs

Il en a remis une couche en conférence de presse, ciblant à nouveau les joueurs alignés. « Il y a peu de joueurs qui s’en sont bien sortis, mais il y en a un ou deux quand même sur lesquels on tirera des enseignements positifs. Les autres n’ont pas marqué de point. (…) On a fait trop d’erreurs, c’est une défaite à oublier. (…) Mais comme je l’ai déjà dit, ça va être beaucoup plus simple : certains avaient l’occasion de se montrer ce soir, ils ne l’ont pas fait. Il y aura moins de matches sans la Coupe d’Europe, on jouera les trois compétitions qu’il nous reste à fond avec les meilleurs joueurs le plus souvent sur le terrain. » Pas sûr que cela soude un groupe olympien moins uni que la saison passée.

Surtout, la responsabilité de Garcia dans la débâcle n’est pas à écarter. Si installer un onze inédit dans une compétition où il n’y a plus rien à jouer peut se justifier, il est difficile de tomber derrière sur des joueurs en manque de repère, de confiance ou tout simplement pas au niveau requis. L’OM a élargi son effectif l’été dernier pour pouvoir jouer sur tous les tableaux et se retrouve délesté de compétition européenne à mi-saison. Garcia aura moins l’occasion de faire tourner et de concerner l’ensemble de son effectif, mais cela n’a visiblement pas l’air de l’émouvoir. Cela promet déjà un mercato hivernal agité.

Laisser un commentaire