Ligue Europa : l’AC Milan a pris la porte suite à une défaite, Bordeaux sauve l’honneur

En cas de succès, le club au scapulaire avait en effet encore une chance de se qualifier, si le Zenith disposait du Slavia Prague dans l’autre rencontre du groupe. Pour cette rencontre, Eric Bedouet alignait un 4-3-3 avec De Préville au poste d’ailier gauche ou encore Briand de l’autre côté. En face, Stale Solbakken choisissait un 4-4-2 avec son meilleur buteur Skov (15 buts toutes compétitions confondues) sur la droite. En début de partie, les Girondins prenaient possession du ballon mais les visiteurs n’arrivaient pas à créer le danger face à une équipe danoise bien en place.

Les locaux évoluaient beaucoup plus côté droit avec leur meilleure arme Skov, très en jambes et dès le 9e minute, Bjelland devait laisser sa place à Pagiannopoulos pour une blessure musculaire. Un premier coup dur pour Copenhague. Dans le jeu, les deux formations n’arrivaient pas à tenter leur chance. Et alors que ce match était fermé, dans l’autre rencontre importante pour le FCGB, le Salvia Prague ouvrait la marque… Poussifs, les joueurs de Jindrich Trpisovsky trouvaient la faille puisque Zmrhal était bien servi par Husbauer au point de penalty (32e, 1-0). Plus au Nord de l’Europe, la rencontre ne se débloquait toujours pas entre Copenhague et Bordeaux, et le score ne bougeait pas malgré un poteau de N’Doye (45e+1). De son côté, le Slavia Prague se mettait à l’abri avec un joli but signé Stoch (41e, 2-0).

Jimmy Briand s’illustre

Au retour des vestiaires, les Girondins n’arrivaient pas à reprendre possession du ballon, mais ces derniers s’approchaient petit à petit du but danois. Après un dégagement manqué de Papagiannopoulos qui aurait pu se transformer en CSC (49e), De Préville décochait une frappe de loin, trop molle cependant pour inquiéter Andersen (53e). Petit à petit, les Danois calmaient le jeu en faisant tourner le ballon pour faire courir leurs adversaires. Pour faire bouger les choses, Eric Bedouet procédait alors à ses premiers changements. Karamoh remplaçait Cornelius (60e), tandis que De Préville cédait sa place à Kamanoh (61e). De son côté, le Slavia Prague gérait son avance et menait toujours 2-0 contre le Zenit à l’heure de jeu. Du côté de Copenhague, Boilesen était remplacé par Bengtsson (62e).

Après l’heure de jeu, les locaux rentraient dans un temps-fort. Suite à une grosse erreur d’Otavio, Costil sortait une frappe de Sotiriou (64e). Le portier français et les Girondins étaient ensuite sauvés par le poteau, trouvé par Skov sur une frappe du gauche (71e). Les hommes d’Eric Bedouetse reprenaient cependant derrière. Et après le dernier changement adverse (Jensen remplacé par Gregus, 73e), Briand débloquait la situation. Auteur d’un excellent travail, Karamoh rentrait dans la surface et centrait plein axe vers Briand, qui ouvrait la marque d’une « Madjer » (74e, 0-1). Les Girondins résistaient et conservaient ce résultat positif après une dernière occasion danoise (90e+2). Cependant, suite à la victoire du Slavia Prague face au Zenit (2-0), le club au scapulaire manquait de peu sa qualification pour les seizièmes de finale.

L’AC Milan perd son billet pour les 16es !

Dans les autres matches de la soirée, Arsenal défiait Sarabag pour son dernier match de la phase de poules. Sept mois après sa blessure au tendon d’Achille face à l’Atlético de Madrid en demi-finale retour de C3, Laurent Koscielny effectuait son grand retour avec une place de titulaire et le brassard à la clé. Sur leur pelouse de l’Emirates Stadium, les Gunners faisaient rapidement la différence en inscrivant le premier but de la soirée. À la 17e minute, Lacazette envoyait une magnifique frappe croisée au fond des filets (1-0). Un but suffisant pour offrir la victoire aux Gunners, auteurs de cinq victoires et un nul dans ce groupe E pour terminer en tête. Dans l’autre match de cette poule, le Sportin CP, déjà qualifié également, affrontait Vorskla. Après l’ouverture du corse de Montero (17e), Luis faisait le break pour son équipe (35e) avant que Dallku ne marque contre son camp (44e). Vainqueur 3-0, le club portugais terminait donc sur une très bonne note.

De son côté, l’AC Milan se rendait en Grèce pour croiser le fer avec l’Olympiakos. Une lourde défaite condamnait le club milanais, qui devait au moins faire match nul pour être tranquille. Après une première période sans le moindre but, l’équipe grecque débloquait la situation grâce à Cissé(60e). Les affaires milanaises ne s’arrangeaient pas puisque Zapata marquait contre son camp (70e). Le défenseur colombien se reprenait cependant en réduisant la marque de la tête (72e). Mais sur penalty, Fortounis offrait une place en seizièmes de finale à l’Olympiakos (81e). Le Milan ayant gagné 3-1 à l’aller, les deux équipes étaient donc à égalité parfaite avec 10 points mais les Grecs disposaient d’une meilleure différence de buts générale (+5 contre +3). Cruel donc pour la formation de Gennaro Gattuso, qui dit donc adieu à la C3.

Les résultats de la soirée :

AEK Larnaca 1-5 Bayer Leverkusen : Catala (26e) ; Kohr (28e, 68e), Alaria (41e, pen, 86e), Paulinho (78e)

Arsenal 1-0 Qarabag : Lacazette (17e)

Celtic Glasgow 1-2 Red Bull Slazbourg : Ntcham (90e+7) ; Dabbur (67e), Gulbrandsen (78e)

Dinamo Zagreb 0-0 Anderlecht

Dudelange 0-0 Betis Séville

FC Copenhague 0-1 Bordeaux : Briand (74e)

Ludogorets 1-1 Zurich : Swierczok (45e+1) ; Odey (21e)

Olympiakos 3-1 AC Milan : Cissé (60e), Zapata (70e, csc), Fortounis (81e, pen) ; Zapata (72e)

Red Bull Leipzig 1-1 Rosenborg : Cunha (47e) ; Reginiussen (86e)

Slavia Prague 2-0 Zenit : Zmrhal (32e), Stoch (41e)

Sporting CP 3-0 Vorkla : Montero (17e), Luis (35e), Dallku (44e, csc)

Trnava 1-0 Fenerbahce : Yilmaz (41e)

Laisser un commentaire