Ligue Europa : Le Stade Rennais décroche leur ticket pour les seizièmes de finale, l’OM au bord du feu

Comme attendu, les joueurs bretons obtenaient rapidement la possession. Il fallait attendre la 12ème minute pour entrevoir une opportunité rennaise. Sur la droite, Ismaïla Sarr distillait un excellent centre au point de penalty pour Bourigeaud dont le plat du pied était contré miraculeusement par un défenseur d’Astana. Rennes poussait à la demi-heure de jeu. Traoré combinait avec Sarr qui décalait Siebatcheu. L’attaquant rennais au point de penalty remisait pour Traoré dont la frappe était repoussée par Eric (32e). Sur un corner tiré par Ben Arfa, le ballon revenait à l’entrée de la surface sur Grenier dont la frappe enroulée n’inquiétait pas Eric (39e). Juste avant la pause, Clément Grenier décalait sur la gauche Ben Arfa dont la lourde frappe était repoussée par Eric (44e).

Au retour des vestiaires, le Stade Rennais mettait la pression devant les buts d’Astana. Sur la gauche, le centre de Ben Arfa était mal renvoyé par la défense sur Bourigeaud dont la frappe était déviée et revenait sur Ben Arfa qui ne pouvait conclure à son tour (56e). Rennes était récompensé de ses efforts après l’heure de jeu. Bien lancé sur la droite par Traoré, Sarr se fauchait faucher dans la surface, l’arbitre indiquait le point de penalty. Bourigeaud voyait sa tentative déviée par Eric sur le poteau, Sarr surgissait et catapultait le cuir au fond des filets (1-0, 68e). L’international sénégalais allait mettre les siens à l’abri cinq minutes plus tard. Bourigeaud trouvait l’ancien Messin qui décochait un missile et trompait Eric (2-0, 73e). Sur un nuage, Ismaïla Sarr se distinguait une nouvelle fois et centrait pour Bourigeaud au point de penalty mais son plat du pied était bien capté par Eric (80e). Pour la première fois de son histoire, le Stade Rennais se qualifiait pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa. Dans l’autre match du groupe K, Jablonec allait l’emporter à Kiev (1-0) grâce à Dolezal (10e).

L’OM quitte la Ligue Europa sur une humiliation

Dans le Sud de la France, l’Olympique de Marseille défiait l’Apollon Limassol dans le cadre de cette 6e journée de la phase de poules de Ligue Europa. Une dernière échéance en C3 pour l’OM, déjà éliminé de la compétition, mais le club phocéen avait l’occasion de terminer troisième du groupe H en cas de succès, ce qui serait donc son premier de la saison sur la scène européenne. Pour ce match, Rudi Garcia s’appuyait sur un 4-3-3 avec Escales dans les cages ou encore Ocampos en pointe. En face, Sofronis Avgousti optait pour un 3-4-3. Devant leur public, qui n’avait répondu présent en nombre (9274 supporters), les Phocéens se rendaient le match très compliqué. Lancé dans la surface, Schembri était retenu par Kamara, alors qu’un hors-jeu aurait dû être sifflé. L’arbitre n’hésitait pas un instant et accordait un penalty aux visiteurs, tout en expulsant le défenseur olympien (7e). Maglica transformait derrière pour donner l’avantage aux siens (8e, 0-1). Malgré ce très mauvais début de match, les locaux réagissaient dans la foulée. Payet servait Lopez sur un corner qui centrait vers Thauvin, dont la tête terminait au fond des filets (11e, 1-1). L’OM poussait et le ballon terminait même sur le poteau après un centre de Luiz Gustavo vers Ocampos (24e), mais l’Apollon était plus efficace.

Après avoir fait la différence face à Gustavo, Stylianou adressait un bon centre à destination de Maglica, qui marquait cette fois-ci de la tête pour inscrire un doublé (30e, 1-2). Juste avant la pause, Vale s’imposait devant Ocampos et permettait aux siens de rentrer aux vestiaires avec ce court avantage. En deuxième période, les Phocéens posaient le pied sur le ballon et cherchaient à égaliser. Payet déposait le ballon sur Rami dont la tête passait au-dessus (50e). Mais de l’autre côté, la formation chypriote marquait un troisième but quelques minutes plus tard. Caleta-Car déviait un centre de Vassiliou vers Stylianou. Ce dernier ne se posait aucune question et envoyait une sublime demi-volée dans la lucarne opposée d’Escales (56e, 1-3). Dès lors, Rudi Garcia multipliait les changements mais rien ne changeait sur la pelouse puisque ses joueurs ne trouvaient plus la faille pour relancer la fin de match, malgré une belle tentative de Payet sur coup-franc (67e) ou une frappe non cadrée d’Ocampos (85e). Au final, l’Olympique de Marseille s’inclinait 3-1 devant son public pour se dernière rencontre européenne de la saison, après une nouvelle expulsion, celle d’Ocampos pour un deuxième carton jaune (90e+3). Une campagne de Ligue Europa complètement manquée donc pour la formation de Rudi Garcia (1 nul, 5 défaites).

Laisser un commentaire