Barca : le vice-président des Blaugrana a déploré l’attitude du Brésilien

Le départ de Neymar pour le Paris Saint-Germain lors de l’été 2017 a représenté un véritable coup de tonnerre au FC Barcelone.

Le club catalan n’imaginait pas une seule seconde perdre le Brésilien, recruté par Paris pour le montant de sa clause libératoire fixé à 223 millions d’euros.

Un an et demi plus tard, le vice-président du Barça Jordi Mestre n’a toujours pas digéré cet événement et a vidé son sac dans les colonnes du quotidien catalan Sport ce lundi.

Mestre déplore un Neymar influencé… Au moment d’effectuer un bilan du mercato d’hiver, Mestre a réalisé une intervention forte concernant d’éventuels départs à venir. «Le joueur qui veut s’en aller s’en ira. Il le fera pour des raisons économiques.

Je suis sûr que ce n’est pas que de leur faute. Dans la plupart des cas, c’est la faute de leurs agents», a estimé le dirigeant du Barça. Un message caché pour Neymar ? Oui étant donné ses propos sur le Brésilien par la suite. «Ça nous a énervé.

Ils nous promettaient une chose, mais la réalité était tout autre. Heureusement, nous nous en sommes rendus compte à temps (avant de payer la prime de prolongation, ndlr). Le père de Neymar a joué un double jeu», a fustigé Mestre.

L’occasion pour le vice-président des Blaugrana de fermer la porte à un retour de l’international auriverde. Un retour du Brésilien ? C’est non Car malgré les nombreuses rumeurs annonçant un possible retour de Neymar au Barça, le dirigeant n’a pas envie de le revoir sous les couleurs du champion d’Espagne en titre.

«Footballistiquement parlant, c’est un super talent, un des meilleurs du monde. Mais bon, personnellement, je crois que, par principe, le Barça ne devrait pas le laisser revenir», a-t-il jugé. Et dans tous les cas, le PSG ne va pas le laisser filer. «D’ailleurs, je pense que c’est très, très, très improbable que Neymar porte à nouveau notre maillot, a révélé Mestre.

Premièrement, pour des raisons économiques et ensuite parce qu’il appartient au PSG, dont le président ferait l’impossible pour le retenir.» On peut effectivement compter sur le président parisien Nasser Al-Khelaïfi pour retenir sa star.

Laisser un commentaire