Ici
Home > A LA UNE > Mercato : Quatres offrent pour Wenger, Paris est toujours dans le coup.

Mercato : Quatres offrent pour Wenger, Paris est toujours dans le coup.

Arsène Wenger avait déclaré « Le terrain me manque évidemment, ce qui me manque moins, c’est ce qu’il y a autour. Mes rêves, c’est de progresser en tant qu’entraîneur. J’ai surtout dit l’envie de partager mon expérience. Je ne suis pas venu vous voir pour parler de mon futur. Je vois où vous voulez m’amener… Honnêtement, je ne peux pas vous donner d’informations. Je suis venu pour vous décevoir et je vois que je suis en train de très bien réussir » libre de tout contrat depuis son départ d’Arsenal l’été dernier, en novembre dernier.

Il semble que l’heure soit enfin venue pour Arsène Wenger. Dimanche dernier, le Journal du Dimanche révélait que le Paris Saint-Germain, ou plutôt l’Émir du Qatar, avait sondé par deux fois l’Alsacien. La première fois l’été dernier pour lui offrir le poste de directeur du football et la seconde pour travailler avec le comité d’organisation de la Coupe du Monde 2022 qui se déroulera au Qatar. Depuis ? Plus rien si on en croit les informations du JDD.

Le PSG est toujours dans le coup

Sauf que ce n’est pas ce que dit le réputé sérieux Times en ce jeudi matin. D’après le média britannique, Arsène Wenger dispose de quatre offres sérieuses et, surtout, qu’il pourrait en accepter une dans le courant du mois. Il est expliqué que le Français ne travaillera pour aucun club en Premier League, par respect pour Arsenal, qui lui a quand même versé 17,5 millions de livres (soit un peu moins de 20 millions d’euros) lors de son départ.

Sur ces quatre offres, l’une émane du Paris Saint-Germain (pour devenir Directeur du football et remplacer accessoirement Antero Henrique), une autre d’une sélection nationale dont le nom n’a pas filtré et, enfin, deux autres en provenance de clubs européens de haut standing. Aujourd’hui, ses proches lui demandent s’il aimerait vraiment retrouver un club en tant qu’entraîneur au quotidien malgré l’instabilité des emplois. Si Wenger répond par la négative, le Paris SG et la sélection nationale auraient alors toutes leurs chances.

Laisser un commentaire

Top