Ligue des Champions : L’OL et le Barça sont restés dos à dos

Le football est jeu inexacte . Et ce mardi soir, il a encore prouvé qu’un match entre deux équipes réputées joueuses ne débouche pas forcément sur une avalanche de buts. Alors qu’on attendait une rencontre ouverte entre l’OL et le Barça dans ce 8e de finale aller de Ligue des champions, les deux formations sont restées dos à dos au Groupama Stadium, incapables, l’une comme l’autre, de débloquer les compteurs (0-0).

A la mi-temps du choc, il est donc difficile de dire si les hommes de Bruno Genesio sont en bonne ou en mauvaise posture pour la qualification. Bien sûr, un avantage acquis à domicile aurait été préférable. Mais dans le même temps, ils ont eu le mérite de ne pas laisser le Barça trouver la faille, ce qui veut dire qu’un seul but au Camp Nou, au match retour (13 mars), pourrait envoyer l’OL en quarts.

Le Barça maladroit

Difficile aussi de dire si Houssem Aouar et ses partenaires vont se coucher avec un sentiment de satisfaction, ou des regrets plein la tête. D’un côté ils pourront saluer Jason Denayer pour son match de patron en charnière, et Anthony Lopes pour ses précieux arrêts, notamment en fin de match devant Messi (65e), Coutinho (76e), et Busquets (86e). Ils pourront aussi remercier la maladresse des Barcelonais, dominateurs durant une grande partie de la rencontre, mais imprécis dans le dernier geste, à l’image d’un Luis Suarez incapable de trouver le cadre sur un centre en retrait parfait d’Alba (70e).

Mais ils se rappelleront aussi leurs quelques belles occasions, ce missile de Terrier détourné sur la barre transversale par Ter Stegen (9e), ou cette action collective façon tiki-taka, non conclue par ce même Terrier juste avant la pause (45e). Un signe que le Barça peut craquer, et qu’une seule mèche peut suffire.

Laisser un commentaire